Neighborhood Guides

Guide de Quartier : Shoreditch un quartier devenu hipster

Written by Aurélie Roman

Pour découvrir un Londres loin de Westminster, de Big Ben et des hordes de touristes, un Londres où vibre ce puissant esprit artistique et rebelle, ce Swinging London, qui a nourrit la musique anglaise depuis des décennies, c’est à Shoreditch qu’il faut se rendre.

Ce n’est plus à Nothing Hill qu’il faut chercher l’esprit bohème de la capitale anglaise mais à l’Est de la ville, du côté de Shoredicth. Sur Columbia Road, l’axe principal du quartier, on entend encore chanter l’accent cockney des locaux, les pubs traditionnels succèdent aux magasins d’alimentation multiculturels et aux antiquaires. Pourtant ce pâté de maisons du secteur de Hackney à quelques encablures de la City, ne semblait pas avoir beaucoup d’atout pour devenir un lieu branché dont le monde entier parle. Ancien marais, le quartier a été fondé par des huguenots français fuyant les persécutions. Le lieu devient rapidement une cour des miracles où les déshérités s’entassent. Peu touchés par la censure, les théâtres s’installent à Shoreditch et Shakespeare y vivra un temps.

Durant longtemps, le quartier est un coupe-gorge, où Jack l’Eventreur commettra ses atrocités. Au cours du 20e siècle, ce quartier populaire deviendra l’emblème de la working-class londonienne, avec ses industries et sa population métissée d’ouvriers venant chercher du travail depuis les 4 coins du monde.

Shoreditch plein de charme, Shoreditch si central, Shoreditch et ses grands entrepôts abandonnés devenus repaires d’artistes et de graffeurs, il n’en fallait pas plus pour qu’il devienne le nouveau temple du cool. La gentrification est en marche, les groupes de rock y tournent leurs clips. Mais malgré tout le quartier garde son âme et sa forte personnalité d’enfant terrible de la capitale.

Les prix encore moins exorbitants qu’ailleurs, la situation idéale, les artistes installés ici et l’esprit bouillonnant en font un eldorado pour les créateurs branchés. L’équation est parfaite.

Les gigantesques friches industrielles offrent d’infinies perspectives dans ce que les influenceurs du monde entier qualifient de « quartier le plus fashion de Londres ». Si les modes migrent d’un quartier à l’autre années après années, l’hipsterisation de Shoreditch semble s’ancrer dans le temps. Dans les rues de l’excentrique East End, on côtoie tous les looks du dandy au punk en passant par la pin-up rétro. Shoreditch est devenu le baromètre de la tendance où les créateurs puisent leur inspiration. Les fresques murales, dont celles de l’iconique Banksy recouvrent désormais les murs de briques rouges et offrent un accès démocratisé à un art engagé. Les galeries d’art, bars et boîtes de nuit thématiques ont remplacé les vieux ateliers d’imprimerie désaffectés.

Shoreditch est devenu un haut lieu du shopping. Mais loin des grandes enseignes aux centaines de boutiques de par le monde (à l’instar de H&M ou Zara), ce sont les créateurs qui l’ont plébiscité. On trouve spécifiquement des concept-stores, des boutiques multi-marques où sont représentées des maisons introuvables ailleurs dans Londres, ou des centre commerciaux aux accents bohèmes et décalés. Un univers bigarré suffisamment désirable pour attirer des grandes marques comme Nike qui y a installé son Nike Lab 1948, où les modèles les plus pointus sont présentés. De là à avouer que le quartier est le lieu idéal pour l’installation d’un événement éphémère il n’y a qu’un pas. D’ailleurs à Shoreditch, on trouve le premier mall au monde dédie aux pop-up stores où les boutiques jouxtent les échoppes de street-food. Le concept séduit puisque même le très chic Dyptique à succombé.

Quelques adresses incontournables

Cheshire street : La rue des friperies où s’enchaînent les cavernes d’Ali-Baba où l’on déniche des pièces vintage uniques.

Brick Lane Market : Bric à brac étonnant, street-food de toutes origines, merveilles vintage, entre les murs des anciennes briqueteries ce marché multiculturel et bohème mérite le détour

Boundary Rooftop : On déguste un Spritz ou un Julep devant la plus belle vue du quartier. Entre oliviers en pots et mobilier scandinave au chic discret, c’est l’endroit idéal pour dîner ou boire un verre avant de profiter de la nuit trépidante.

Le marché aux fleurs de Columbia Road : Le plus célèbre marché aux fleurs de Londres ! Chaque dimanche le quartier aux briques rouges devient un champ citadin dans un festival de senteurs et de couleurs.

La ferme urbaine de Hackney : Un endroit particulièrement apprécié des habitants du quartier qui tiennent là leur madeleine de Proust. Ils vendent même leurs produits frais de saison. Une sortie idéale en famille.

Trouvez l’espace idéal pour un Pop-Up Store à Shoreditch !
Last updated: mars 5, 2020

About the author

Aurélie Roman

Contributrice Storefront - Journaliste lifestyle & décoration (Les Inrocks, Houzz, Elle, Deco, Figaro Madame) et spécialiste contenu depuis 2007 - Tv Host