Inspiration Inspiring Spaces

Pourquoi ouvrir un pop-up store dans un hôtel

Image : GQ UK
Written by Tom Coleman

L’arrivée des pop-up stores a bouleversé l’industrie du retail dans son ensemble. Non contents de donner un second souffle aux artères commerçantes et centres commerciaux, ils permettent aussi la (re)découverte de sites attrayants et inattendus. Les hôtels sont ainsi devenus hauts lieux du pop-up store : emplacement de choix, équipements sur place et foule captive pouvant être intéressée par l’événement.

Mais de la même manière que le retail a été bousculé par le lancement de pop-up stores dans des hôtels, l’industrie hôtelière connaît une mutation avec l’arrivée notamment de pop-up hôtels. Les clients sont prêts à payer le prix fort pour vivre un moment hors de l’ordinaire, dans un lieu si privilégié qu’il ne sera jamais accessible à plus d’une poignée de personnes. Qu’ils accueillent des pop-up stores ou qu’ils soient eux-mêmes le pop-up store, les hôtels sont au cœur du phénomène.

La polyvalence du site fait d’un hôtel le lieu idéal aussi bien pour ouvrir une boutique éphémère que pour organiser un lancement. Si vous n’êtes pas encore convaincu, lisez pourquoi il est temps d’ouvrir votre prochain pop-up store dans un hôtel. 

Exclusif sinon rien

Image : GQ UK

On séjourne généralement à l’hôtel pour l’une des deux raisons siuvantes : le pratique ou le confort. L’arrivée des pop-up stores dans les hôtels ajoute un troisième choix à l’équation : le mystère. Ruinart a ainsi choisi de jouer sur la corde de l’intrigue associée au pop-up hôtels en créant une expérience immersive et très haut de gamme à destination des grands amateurs de champagne.

L’Hotel 1729 (année de création de la marque) a été ouvert à une adresse non communiquée à Londres, sur Primrose Hill. Cet événement éphémère a visé à présenter aux initiés le processus de fabrication du champagne. Au programme de la soirée : diverses expériences sensorielles et un menu 6 plats.

Le pop-up hôtel, distribué sur plusieurs étages et s’achevant sur une visite de la cave, s’est voulu miroir du voyage du champagne Ruinart, produit et entreposé dans un réseau de crayères de 8 kilomètres. Cette volonté d’informer les convives s’est transformée en soirée parfaite, inédite et empreinte de mystère. Ouvert uniquement durant deux semaines, ce site éphémère n’a été accessible qu’à quelques chanceux.

Cet événement s’est parfaitement situé à la croisée entre une expérience pop-up store et une nuit dans un hôtel de luxe. Les clients ont pu y savourer de la bonne chère, du champagne d’exception et un service sur-mesure, pour une expérience unique dans une vie.

Plaisir de l’inattendu

À Liverpool, le Shankly Hotel a aménagé un espace glamping (contraction de « glamour » et de « camping ») ultracool sur son toit, en plein cœur de la ville. Ou comment jouir des plaisirs d’une escapade campagnarde entre copains sans quitter la vie urbaine. Tipis 6 couchages, jacuzzis, piscines à débordement et musique en diffusion 360 : un lieu dédié à la fête jusqu’au petit matin, avec une vue imprenable sur les toits de la ville. 

Les clients ont pu vivre une expérience doublement positive : les joies et le luxe du glamping, avec pour toile de fond la culture, les boutiques et les restaurants d’une ville comme Liverpool. Proposer une expérience éphémère dans un hôtel est une manière idéale d’offrir de l’inattendu.

Photo : Vogue UK

Pour faire votre petit effet, nul besoin cependant d’aller jusqu’à créer votre site de glamping. À Londres, le Montague a imaginé un superbe bar de plage, devenant pour un temps un petit paradis estival avec son sable et ses paillottes. De quoi se croire à l’autre bout du monde.

Ces deux pop-up stores ont su tirer brillamment parti de l’espace vacant dans des hôtels pour créer un environnement original et inattendu. Ils ont attiré les regards par leur nature éphémère et immédiate, tout en bénéficiant de l’excellente réputation d’hôtels haut de gamme. Tous les pop-up stores, même les plus expérimentaux, peuvent tirer parti d’une collaboration avec un hôtel.

Sortir du lot

Photo : eatnorth.com – Scarlett O’Neil

Il n’est pas rare que les mariages soient organisés dans des hôtels : de la place pour de nombreux invités, des locaux spacieux et de la bonne cuisine. Une nouvelle tendance voit le jour : des chapelles de mariage éphémères dans des hôtels. Elles permettent une atmosphère intimiste avec le plaisir d’un équipement hôtelier tout confort.

Le Drake Hotel à Toronto a ainsi décidé d’accueillir une pop-up chapelle, pour un moment unique. Le mariage qui y a été célébré s’est détaché de la tradition à deux titres : lieu éphémère et geste solidaire (une partie du coût de location, environ 300 €, a été reversé à une association caritative). 

Si votre événement pop-up store vise à laisser des traces indélébiles, rien de mieux que de l’organiser dans un hôtel.

Tout le monde y gagne

Contrairement à d’autres lieux, un hôtel vous apporte certaines garanties : wifi, toilettes, climatisation… De quoi faire passer un agréable moment à vos clients comme à votre équipe.

Monter un pop-up store dans un hôtel, c’est aussi bénéficier d’un espace bien tenu et nettoyé, ce qui signifie moins de travail sur votre planche. Les visiteurs potentiels trouveront facilement votre pop-up store, lié à l’adresse de l’hôtel : rien de tel qu’un accès facilité !

Chacun y trouve son bénéfice : vous, qui jouissez de locaux prêts à l’emploi, et l’hôtel, proposant un nouveau type d’expérience. Vous louez l’espace, mais générez également de la publicité et permettez à un plus large public de découvrir les prestations offertes par ailleurs par l’établissement.

Organiser un pop-up store dans un hôtel est une idée innovante qui vous permettra d’animer efficacement votre base de clients et prospects, d’imaginer une expérience vraiment unique et de réaliser une opération gagnant-gagnant.

Trouvez vous aussi l’hôtel idéal pour votre projet éphémère dans le monde entier !

About the author

Tom Coleman

Storefront Contributor - Tom Coleman writes about the retail industry, specialising in the pop-up sector. Currently an undergraduate at the University of Exeter reading English and History, he splits his time between Hampshire and Cornwall, UK.