Inspiring Spaces

Quand un Pop-Up Store s’ouvre dans autre un magasin en activité, c’est plus facile !

Depuis que vous nous lisez, les Pop-Up Stores n’ont plus aucun secret pour vous. Mais connaissez une nouvelle tendance dans la tendance, les “Pop-In Shops” ?

“Pop-In Shop” est effectivement un terme nouveau, en revanche il ne s’agit pas d’une nouvelle idée. Il faut en fait penser une boutique dans la boutique. Imaginez par exemple qu’un(e) propriétaire mette à disposition une partie de son magasin tandis que son activité continue.

À cet effet, Nordstorm a récemment annoncé qu’elle allait accueillir de nombreux Pop-Up Stores dans huit de leurs enseignes, à Seattle, San Francisco Centre, Santa Monica, Aventura, Tysons Corner Center, Michigan Avenue, Garden State Plaza ou Ala Moana Center.

D’ailleurs, Startup Fashion a écrit tun très bon article, sur la manière de tirer avantage de la vente en pop-Up et voici 5 points qui noussemble être les plus importants à retenir.

(1) Un nouveau trafic piéton. Les clients qui se rendent dans les Pop-In Shops sont nouveaux pour la plupart et parfois même c’est ainsi qu’ils découvrent une marque pourtant présente en Ecommerce.

(2) Une clientèle d’habitués. Le Pop-In Shop qui s’installe dans un magasin en activité va forcément profiter du trafic que celui-ci a fidélisé depuis longtemps.

(3) L’exposition partagée. Boutique et Pop-In Shop profitent chacune du rayonnement de l’autre, peuvent mettre en place des soldes ou promotions communes tout en créant un espace un peu plus événementiel qui leur permettra de se différencier.

(4) Vendre et promouvoir. Il n’en dépend pas uniquement du bon déroulement, visibilité et notoriété. On sait si un Pop-In Shop marche si on observe une hausse des ventes en magasin et en ligne. Veillez toujours à consolider le relais de votre boutique à votre site d’Ecommerce.

(5) La répartition de votre cible. Choisissez quand et où monter votre Pop-In Shop. Cela peut être dans un quartier branché au sein d’une boutique de créateurs fréquentée par les “hipsters” ou dans une plus grande enseigne en centre ville. Un mixte des deux est aussi possible mais sera optimal pendant un festival de musique, par exemple, événement qui draine beaucoup de passage et une potentielle clientèle plus ciblée.